Prévisions météo

Dans leurs témoignages, le capitaine Steigner, comme le Sergent Kable, es deux experts météorologistes de Capodichino, ont affirmé et démontré qu’ils avaient fait leur maximum pour établir les conditions atmosphériques en recourant à une large source de données, comprenant d’autres équipages et le personnel chargé de la météo de la base de Pise. Ils ont confirmé que toutes les routes au nord de Naples seraient difficiles. La logique d’un vol à plus haute altitude et avec un parcours plus long mentionné par le Colonel Upham était certainement bonne autant que le B-17 puisse gagner assez d’altitude en considérant le risque de givrage de l’appareil. Le Capitaine Steigner prend soin de mentionner l’approche professionnelle des pilotes dans la phase de préparation, y compris le choix d’un itinéraire à haute altitude, mais il est manifestement en position de faiblesse face au statut et au grade des pilotes. Son affirmation très précautionneuse «autant qu’il est permis au personnel météo…» montre clairement sa déception de ne pouvoir insister pour que le vol soit reporté devant des officiers plus gradés et des pilotes. Les commentaires du Sergent Kable inclus dans le témoignage du capitaine Steigner montrent bien qu’ils étaient de la même opinion. Le choix des mots utilisés pour décrire les conditions météo sont aussi révélateurs. Stiegner et Kable, tous deux des experts météorologistes, étaient certainement familiers de la terminologie «officielle». Dans la profession, il y cinq termes pour décrire les conditions météo. Ce sont: absent; faible; modéré, fort et sévère. Sévère est le terme qui s’applique aux conditions les plus défavorables et é le mot plus utilisé dans leurs témoignages.

Les prévisionnistes de Capodichino ont indiqué à la Commission que dans un premier temps ils avaient fait de leur mieux au cours de plusieurs heures d’études et de discussions sur les conditions météo pour décourager les pilotes d’entreprendre le vol. Dans une déposition ultérieure, le Capitaine Steiger a témoigné que le calme professionnalisme des pilotes l’avait convaincu qu’il leur permettrait de réaliser ce vol sans problème. On doit croire que le Capitaine Steigner était persuadé que le plan de vol serai suivi.

Copyright © 2019 Comité pour la commémoration du B-17 de l'Aiguille des Glaciers. Tous droits réservés.
Disclaimer | Project by: Meridiani Società Scientifica | Credits: kinoglaz.it